La nuit du carrefour

Un des tout premiers Maigret, un des huit (!) romans écrits par Simenon en 1931.
C’était le temps où les voitures cornaient, où l’on payait en bank-notes, où le téléphone ne fonctionnait pas entre midi et 14 heures. Les voitures fonçaient à 80 kilomètres à l’heure sur les routes nationales.
Et pourtant, ce texte reste étonnamment moderne.
L’intrigue est bien ficelée, les personnages sont plus vrais que nature.
Comme on comprend les responsables de la Pléiade d’y avoir admis Simenon,
Amitiés enquêteuses,
Guy

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s