Oui, mais quelle est la question?

 

L’ami Bernard s’est un peu fourvoyé dans cette pseudo-autobiographie.
Il a ingurgité des milliers de livres, il a posé des dizaines de milliers de questions.
Ici, il raconte sa maladie qu’il appelle ‘questionnite’.

Sous le pseudonyme de Adam Hitch, il évoque son enfance, ses études, ses débuts dans le journalisme, ses succès à la télévision (l’émission Apartés), ses amours multiples, ses défaites, son vieillissement.

J’ai trouvé plutôt agaçante sa manière de taper sur le clou, surtout avec ses nombreuses conquêtes féminines.
D’accord, il ‘agit d’un roman. Dans un roman, on peut raconter ses fantasmes. Mais pour la profondeur psychologique, le lecteur reste sur sa faim.
Comme tel autre académicien (un immortel aux yeux bleus), Bernard Pivot semble mal vieillir.
Il nous doit une revanche.

Amitiés radoteuses,

Guy

Bernard Pivot – Pocket – 249 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.