Qui a tué Neandertal ?

Il y a 30000 ans, disparaissait l’homme de Neandertal, 10000 ans après l’arrivée en Europe de notre ancêtre, Homo Sapiens. Depuis 2010, on sait qu’il y a eu interfécondité entre Neandertal et Sapiens. Peut-on encore dire que Neandertal a disparu puisqu’il est présent dans notre génome ? Sinon, pourquoi a-t-il a disparu ?
L’ouvrage date de 2014… ça va, ce n’est pas trop faisandé, on a fait d’autres découvertes depuis en particulier celle d’une présence de Neandertal dans le génome d’un Éthiopien vieux de 4500 ans qui a fait l’objet d’un article dans Le Monde en octobre. Concernant la polémique relative à la présence du génome néandertalien chez les populations africaines, encouragée par certains médias soucieux d’entretenir le buzz, j’ai appris en lisant ce livre que l’on savait déjà il y a plus d’un an que le génome de Neandertal était présent chez les Massaïs. Donc, pour tordre le cou à cette polémique :
1- Neandertal appartient à une espèce s’étant développée hors d’Afrique, il est normal que son génome y soit moins présent qu’ailleurs.
2- Il n’y a pas eu à ce jour d’études suffisamment poussées en Afrique permettant de déclarer que le génome de Neandertal y est absent. Il a d’ailleurs été prouvé que ce génome était ponctuellement présent sur le continent noir, apporté soit par Neandertal lui-même, soit par des populations métissées.
Mais l’objet de l’ouvrage d’Eric Pincas n’est absolument pas de statuer sur la présence du génome de Neandertal en Afrique, une question qu’il ne fait qu’effleurer. L’auteur constate seulement que la présence du génome de Neandertal chez l’homme moderne est trop sporadique pour qu’on puisse conclure à une dilution génétique de ces populations dans Sapiens et que la cause de l’extinction doit être cherchée ailleurs.
Eric Pincas écarte ensuite l’hypothèse du génocide de masse systématique perpétré par Sapiens. Les futures découvertes archéologiques nous donneront peut-être de nouveaux éclaircissements, mais pour le moment, nous n’en avons aucune preuve. Ce qui est certain, c’est d’une part que la conceptualisation d’un génocide demande un degré d’abstraction que Sapiens n’avait peut-être pas atteint et d’autre part que la cohabitation a tout de même duré 10000 ans. Écartée ensuite l’hypothèse selon laquelle Sapiens aurait apporté des maladies ayant anéanti Neandertal. Là encore, les populations néandertaliennes étaient trop éparpillées sur le territoire pour qu’on puisse imaginer que des épidémies ont pu être à l’origine d’exterminations massives.
L’acteur principal de cette extinction serait donc…Neandertal lui-même. Contraint à la compétition avec un partenaire technologiquement mieux outillé (armes en os) et mieux à même de créer du lien social (par le biais de l’art en particulier), le « bon » sauvage replié sur lui-même et pratiquant une très forte endogamie, n’aurait pu résister. À SUIVRE…

Eric Pincas
Michalon
2014
Edouard

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.