La solitude des nombres premiers

Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 ou par eux-mêmes.
2,3,5,7,11,13,17,19… sont des nombres premiers.
Les nombres premiers sont dits jumeaux s’ils ne diffèrent que de 2.
Par exemple, 11 et 13 sont jumeaux, mais ils sont séparés par un nombre pair.
Pourquoi ces explications?
Voir ci-dessous.

Alice est anorexique. Révoltée contre un père tyrannique, elle est victime d’un accident de ski qui la laisse boiteuse.
Matteo a une soeur jumelle handicapée mentale. Elle perd la vie par la faute de son frère.

Ces deux écorchés vont se rencontrer. Plutôt que s’aimer, ils se frôlent.
Matteo est autiste, de la variété Asperger. Mathématicien génial, il deviendra agrégé, et part dans un pays anglophone
non défini, pour y tenir une chaire de mathématiques. Sa parole à lui passe par les chiffres. Sa parole à elle, par son
corps décharné.

L’auteur est physicien. Aucun diagnostic médical ou psychiatrique dans ce livre brillant et dépouillé.
Il décrit les faits, les échecs dans la communication chez ces deux grands blessés.
Ce livre n’est pas réjouissant, il est simplement et intelligemment construit.
Je n’oserai pas interpréter les intentions de l’auteur. Il a probablement, pour ce qui le concerne,
trouvé une forme de thérapie pour ses difficultés de vie.

Amitiés nombreuses,

Guy.

Paolo Giordano
Points – 352 p.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s