Intouchables

Un riche aristocrate devenu tétraplégique à la suite d’un accident de parapente cherche un auxiliaire de vie. Après un casting laborieux, son dévolu va tomber sur un grand black au casier judiciaire bien fourni.

Réussite totale. Deux super-acteurs (François Cluzet et Omar Sy) pour un scénario d’une grande finesse. Premier passage derrière la caméra pour Omar qui fait un très bon usage de ses dons de comique. On rit beaucoup et François Cluzet aussi.
« Intouchables » n’est pas un film sur l’exclusion sociale, même si cette thématique sert de trame au déroulement de l’intrigue.
Le réalisateur n’est pas non plus tombé dans le scénario facile et un peu éculé du duo improbable qui, contre toute attente, finit par fonctionner.

« Intouchables », c’est l’histoire d’une rencontre entre deux hommes. En dépit des différences apparentes, ils se reconnaîtront immédiatement comme des semblables.
Une rencontre qu’on pourrait résumer par cette phrase de Bernanos: « Je comprends maintenant que l’amitié entre deux êtres peut éclater avec ce caractère de brusquerie, de violence, que les gens du monde ne reconnaissent volontiers que dans la révélation de l’amour ».

Cluzet voit immédiatement dans Omar le corps qui lui fait défaut et Omar voit dans Cluzet la tête qui va faire basculer sa vie dans une autre dimension.

Le tétraplégique et le grand noir sont deux personnages sans pitié et à l’humour mordant.

La pitié, c’est ce que redoute le plus l’aristocrate : le regard condescendant de ses proches qui le ramène à l’état de sous homme et à celui qu’il ne pourra plus être du fait de son accident. Il préfère de loin l’humour « pas de bras, pas de chocolat » de quelqu’un qui l’accepte sans essayer de lui cacher son infirmité que le flot de bons sentiments que lui déverse son entourage une fois par an, le jour de son anniversaire.

Avec le corps du sénégalais, l’aristocrate ne va pas retrouver la vie qu’il a perdue, mais il va en trouver une seconde, d’une tout autre nature, mais qui vaut bien l’ancienne.

Edouard

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s