Il faut tuer Chateaubriand

Journaliste, écrivain, mais surtout homme politique (je l’ai connu comme maire de Toulouse), j’ai longtemps hésité à lire du Baudis.

Ces romans n’ont rien d’exceptionnel ; une histoire sur fond d’Histoire, mais ils font passer un bon moment.

Il y a longtemps, j’avais lu « Raimond le cathare » et « La conjuration » qui nous promenait dans les croisades. Avec « Il faut tuer Chateaubriand ! » nous voilà sous Napoléon et la conquête de l’Égypte.

« En quelques lignes, dans son Itinéraire de Paris à Jérusalem, Chateaubriand raconte un étrange épisode : il essuie une salve de coups de feu alors qu’il descend le Nil en felouque. A-t-on cherché à tuer Chateaubriand et pourquoi ? À partir de cette mention fugace, Dominique Baudis échafaude un extraordinaire roman d’aventures autour des soldats perdus de l’Expédition d’Égypte. »

Déodat Dureau, enfant trouvé, élevé par un cordonnier de Toulouse après quelques aventures se retrouve esclave sous Méhémet-Ali et sous le nom d’Abdallah de Toulouse. Avec Ibrahim de Tarascon, Sélim d’Avignon, Youssouf de Picardie, Gamal de Rodez, Anouar de Carcassonne, ils deviennent les « Français du Pacha » et font la guerre pour lui. Cet à ce moment là que Chateaubriand débarque au Caire, reçu chez Abdallah et qu’il sèmera la panique.

Pas étonnant que M. Baudis ait été Président de l’Institut du Monde arabe et ait participé à nombre de commissions avec les pays du Mashrek. Il y a longtemps que c’est un spécialiste du sujet si j’en juge d’après ses livres.

Ses personnages sont toujours hauts en couleur et leurs aventures toujours très prenantes. On s’y croirait !!!

La Martine

BAUDIS Dominique
Grasset, 2003, 311 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s