Le concierge

Un polar original puisque l’histoire nous est racontée par le concierge d’un grand palace, le Parker Regency de New York.
Roger Paladine, distingué et efficace est le chef concierge de cet hôtel. Il exerce son métier avec une discrétion qui laisse ses riches clients pleinement satisfaits. Jusqu’au jour où un client de l’hôtel est retrouvé pendu dans la cave. On croit d’abord à un suicide, mais la suite de l’enquête penche pour un meurtre. Le comte Gobbo, diplomate italien, était le parrain de Paladine.
Jusqu’où peut aller « l’amnésie d’un bon concierge » et le dévouement à la parole donnée ?
Un code de l’honneur régissait l’ancienne profession de concierge de grand palace comme chez les mafieux.
« C’est du grand art et, somme toute, un très beau roman, bien plus qu’un banal polar. » Le Point.
Je suis entièrement d’accord. Pour une fois j’ai trouvé qu’un polar pouvait apporter autre chose ; quelques connaissances sur plusieurs sujets.
Je n’ai pas sauté une seule ligne attendant patiemment la suite.
Passionnant !
La Martine BCBG
LIEBERMAN Herbert
Points, 2011 (1998), 459 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s