Invisible

New York 1967: le jeune étudiant Adam Walker fait la connaissance d’un couple de Français, l’inquiétant Born et sa maîtresse Marion.
Un meurtre bouleversera la vie de ces trois personnages imprévisibles.
En 2007, Walker raconte les événements, en un vrai kaléidoscope maîtrisé de façon diabolique par Paul Auster.
Une bonne partie de l’histoire se passe à Paris, les diverses facettes de chacun rafraîchies à chaque page.
Paul Auster fait partie des tout grands. Il manipule ses lecteurs comme un magicien.
On retrouve ses thèmes de prédilection: la culpabilité, la fuite, l’interdit, la difficulté de la relation amoureuse.
Un travail d’orfèvre.
Amitiés transatlantiques,
Guy
Paul Auster – Actes Sud – 294 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s