Les hommes qui n’ont pas de femme

Quand  ce livre sera traduit en français, je ne puis que vous encourager à vous précipiter.
On y retrouve dans 7 nouvelles les thèmes chers au candidat récurrent au Nobel de littérature:
la solitude, le panthéisme, l’empathie, le réalisme magique, et le thème répétitif de l’amour.
Sa culture est universelle. Le livre fourmille de références littéraires et musicales. Une histoire m’a particulièrement touché: le chirurgien désinvolte avec les femmes, à qui tout
réussit, et qui se laisse littéralement mourir d’amour. Dans une autre nouvelle, on assiste en creux à la métamorphose de Kafka: un insecte se retrouve un beau jour transformé en humain. Son manque de culture et ses érections intempestives donnent une touche gentiment humoristique à une aventure peu banale. Rien à jeter dans ce superbe livre d’un auteur discret, et même mystique,

Guy.

Haruki Murakami – 286 p. dans sa version néerlandaise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s