La chute de l’empire humain

Comment l’intelligence artificielle a-t-elle fini par dominer le monde ? Jusqu’où ira-t-elle ?

Cet ouvrage n’est pas un énième essai sur le transhumanisme. Est-ce un ouvrage anti-transhumanisme ? Peut-être. L’auteur évoque peu les défenseurs de ce courant de pensée et semble les considérer comme les adeptes d’une secte fanatique vaguement dangereuse. Il s’intéresse uniquement à l’ « intelligence artificielle » : rapport entre le « I » et le « C » du désormais célèbre quatuor « NBIC » dont tout le monde parle aujourd’hui (nanotechnologie, biologie, informatique, cognitivisme).

L’auteur commence par le commencement à la fin des années 30 et insiste longuement sur ce que doit l’informatique à Alan Turing. Ce dernier, incarné à l’écran par Benedict Cumberbatch dans le film « imitation Game » sorti en 2014, a en effet permis à cette discipline de faire un pas décisif en créant une machine décryptant les messages allemands émis par le redoutable crypteur « enigma ». Ce personnage, tenu à l’écart après-guerre pour homosexualité et mort en 1954 est aujourd’hui bien connu.

L’intelligence artificielle va ensuite connaître une ascension fulgurante pour devenir omniprésente aujourd’hui, tant est si bien qu’il est de plus en plus difficile d’imaginer ce qu’à pu être un monde sans informatique : comment travailler sans Outlook, Word, Excel et PowerPoint ? Comment communiquer sans internet et téléphone portable ?

Après  2016, l’auteur entre progressivement dans la science-fiction. Il n’est pas tant question de prédire comment la machine augmentera les capacités physiques et cognitives de l’être humain en le menant vers l’immortalité (le cheval de bataille des transhumanistes), que d’entrevoir les conséquences que le développement des robots aura sur l’humanité : on est donc bien ici dans un rapport homme/machine de type Terminator.

Un chômage de masse s’installera au niveau mondial, suite à la robotisation de la quasi-totalité des domaines d’activité humaine, y compris dans des secteurs où on n’attend pas aujourd’hui la robotique, comme les professions d’écrivain et d’avocat.  Il s’accompagnera d’une dépendance de plus en plus forte à la machine et donnera naissance à une nouvelle question existentielle : que faire quand on a plus rien à faire ?

Ensuite, à partir du moment où les rêves transhumanistes commenceront à prendre forme, des inégalités sociales vertigineuses apparaîtront entre les quelques privilégiés qui auront accès à cette médecine de pointe et l’immense majorité du reste de l’humanité.

Bref, ce sera la vie politique du XXIIe siècle. Je serai curieux de voir les élections en 2117.

Édouard

La chute de l’empire humain

Charles-Édouard Bouée

2017

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s