Meurtres pour Rédemption

Attention, c’est du lourd.
Marianne de Gréville, 20 ans, est condamnée à perpétuité pour deux meurtres.
Une peine incompressible de 22 ans.
Insoumise, violente, elle ne compte que sur elle-même pour survivre dans un milieu carcéral impitoyable.
Les moins violents ne sont pas les matons, parmi lesquels la surnommée Marquise (rivale du divin marquis).
Quelques lueurs: Justine, qui prend Marianne en pitié, et Daniel, au départ son fournisseur de clopes et de came,
moyennant certaines faveurs sexuelles, qui devient son confident, et plus si affinités.
Après 4 ans de ce régime ultra-violent, Marianne voit débarquer deux flics qui lui proposent un marché: la liberté
contre une exécution.
Comme les malades mentaux se trouvent non dans les asiles, mais en dehors, on apprend que les pires
criminels vaquent hors des prisons.

Comme le café ou le chocolat noir, voici un livre noir de noir.
C’est fort bien ficelé, et le lecteur candide que je suis en est sorti chancelant.
Après un bon café fort, ça va mieux.
J’ai décidé de rester honnête,

Guy.

Karine Giebel – Poche – 988 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s