Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

Je ne suis pas un fanatique des prix littéraires. À ma décharge, j’avais commencé la lecture du Goncourt 2019 le matin même
de son attribution, le 6 novembre.
Le touchant Dubois, surnom donné par un de mes fils, a encore frappé.

Pour les non initiés, tous les héros de Jean-Paul le Toulousain se prénomment Paul.

Paul Hansen est incarcéré à Montréal, dans le pénitencier dit de Bordeaux. Il partage une cellule avec un certain Patrick Horton,
membre d’un gang de motards, accusé de meurtre. Quant à Paul, on ne saura que vers la fin du livre pourquoi il a été condamné
à deux ans de détention. Fils improbable d’un pasteur protestant danois et d’une jolie Toulousaine, il raconte sa vie.
La maman exploite une salle d’art et essai à Toulouse. Le jour où le pasteur apprend que la salle de cinéma projette des films
pornographiques, son sang ne fait qu’un tour, il claque la porte et perd sa fonction. Cela se passe après les manifestations de 1968.
Toute la famille part en vrille, père et fils se retrouvent à Montréal, et le pasteur perd toute crédibilité quand il devient accro aux
champs de courses. Paul a trouvé un travail de concierge pour lequel il est apprécié. Il se marie avec Winona, une Amérindienne
pilote d’hydravion, et vivra avec elle les plus beaux jours de sa vie. Et il nous régalera avec les pages les plus tendres du roman.

Jean-Paul Dubois est un conteur extraordinaire. Son regard désabusé sur le monde qui l’entoure fait mouche. Son humour
ravageur est resté intact. Une des phrases qui traversent le livre: l’homme est un ours qui a mal tourné.
La phrase du titre est tirée d’un prêche du pasteur qui a peu ou prou perdu la foi.

Pour moi, ceci est une des meilleures lectures de ces dernières années.
Si vous n’aimez pas les gros cubes (je parle de moteurs), vous pourrez passer certaines pages.
Si vous aimez les curés de toutes tendances, tenez le livre avec des pincettes, il pourrait vous entraîner en enfer.

Avec toutes mes amitiés au nom du père, etc.

Guy Jean-Paul Dubois

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s