Le cas Sneijder

Encore un roman qui vise juste. Depuis de nombreuses années, Jean-Paul Dubois (Une vie française, Monsieur Tanner…), régale ses lecteurs avec des personnages déjantés et pittoresques.
Seul rescapé d’un accident d’ascenseur (!), Paul Sneijder fait le bilan de sa vie. Marié à une femme flambeuse, flambante et surtout alcoolique, il se retrouve veuf , avec une fille qu’il adore. Remarié avec la prénommée Anna, il devient le père de deux jumeaux (il les appelle les univitellins) qui restent pour lui de parfaits étrangers. Sa femme est envoyée à Montréal pour son travail, et c’est là qu’aura lieu l’accident. Après un coma prolongé, il est victime de crises d’angoisse, et se voit obligé d’accepter un travail de ‘dog walker’ (littéralement promeneur de chiens), au grand dam de son épouse, qui aimerait le voir occuper des fonctions plus prestigieuses. On rencontre une série de personnages hilarants, la grande ville est décrite comme une mangeuse d’hommes, et l’histoire ne se terminera pas bien pour ce marginal déraciné.
Comme dans chacun de ses livres, l’auteur montre les points où notre société fait mal. Désabusé et mélancolique, il amuse par son regard inattendu sur le monde. On sort du livre ébloui et incollable sur la technique des ascenseurs.

Amitiés élevées,

Guy.

Jean-Paul Dubois – Ed. Olivier – 218 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s