Tibet or not Tibet

Qu’est-ce que j’ingurgite comme navets, sous prétexte qu’il fait chaud et qu’il faut rester à l’ombre l’après-midi, que c’est l’été, qu’il faut se détendre, que…
Juste un résumé sur 5 ou 6 pour vous faire apprécier mon désarroi.
Vous avez le droit de rire si vous arrivez à suivre le résumé. J’ai sauté beaucoup de pages…

Troublante histoire sombre d’OGM modifiés pour exterminer de la planète le péril jaune et celui, non moins périlleux, des musulmans. Le rêve américain de gens d’extrême droite. Sont impliqués : le vice-président américain et son homologue anglais (ou quelque chose comme ça.), des espions repêchés par-ci, par-là, plus ou moins issus de la CIA et du Foreign Office plus quelques scientifiques sur le point de découvrir la vérité et qui se font descendre, plus 3 nénettes plus ou moins scientifiques ou matheuses, mais écolos qui racolent un prof de conf. que deux d’entre elles ont connu dans une vie antérieure bouddhiste, ce qui facilite les choses pour se le taper. Vous rajoutez des relations bien placées (du côté des bons, rien moins que le prince Charles et sa reine mère), un espion qui passe du camp des méchants à celui des bons et un lama qui laisse un message dans une grotte de Dordogne alors qu’il est mort depuis 1200 ans.

Vous obtenez quelque chose d’assez indigeste et très difficile à suivre, surtout la partie Tibet et ses rites messianiques.

Attention, je dévoile la fin de ce suspense insoutenable : Jésus le Sauveur du Monde n’est autre que le prof de conf.

Je n’ai pas trouvé la traduction de conf. Sûrement pas « conférence », beaucoup trop sérieuse.

La Martine déconfite.

DORDJÉ Péma
Phébus, 2006, (2004), 344 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.