Cléa

Quatrième volet du magnifique ‘Quatuor d’Alexandrie’.
Tous les personnages des trois livres précédents vont s’y retrouver, au début de la Deuxième Guerre mondiale.
Cette guerre est présente en toile de fond, mais plus aiguillon qu’étouffoir.
En relisant mes commentaires des autres livres, je constate une montée en puissance de l’histoire.
Un véritable tour de force.
De plus – rien n’est encore perdu – je me suis mis à apprécier la vraie poésie d’une prose colorée et chatoyante.
Alexandrie vit littéralement entre les pages, et donne l’envie d’aller y admirer la mer, et de flâner dans la rue Fouad.
Ceci me donne l’idée de poser une question à mes amis lecteurs:
Tout comme ce Quatuor me donne le désir de découvrir la ville d’Alexandrie, comme Kafka m’a fait visiter Prague, ou Paul Auster New York, quels liens proposeriez-vous entre un auteur et une ville?
Amitiés exploratrices,
Guy
Lawrence Durrell
Poche – 447 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s