Sang froid

Juillet-Ronald Jeffreys, accusé de 3 meurtres d’enfants se confie au père Francis, dans le couloir de la mort, avant d’être exécuté. Le père Francis sait qu’il a raison en ne reconnaissant qu’un seul crime puisque l’assassin des deux autres lui a avoué les deux crimes au confessionnal.
Quelques mois plus tard, à Platte City, Nick Morrelli se trouve confronté à son premier meurtre. Il est aidé dans son enquête par une agent du FBI, Maggie O’Dell.
Le petit Matthew a été assassiné de la même façon que les autres avec une croix en travers de la poitrine. Maggie remarque tout de suite les signes d’une extrême onction et constate qu’il n’y avait pas eu de violences sexuelles comme dans un seul cas. À plusieurs années d’intervalle, s’agit-il d’un copieur ?
Ils constateront, aussi, que l’enquête de Jeffreys, menée par le père de Nick, shérif à l’époque, contient des « manques », des « irrégularités ». Partant de là, ils songent à un copieur proche de l’église. Un deuxième enfant est assassiné, mais l’enquête piétine. Il faudra que Timmy, le neveu de Nick soit prisonnier à son tour pour que tout bouge et avance.
Un polar plein de suspense, de rebondissements, de bâtons dans les roues puis d’indices, le tout bien dosé avec des phases de repos et des phases à vous couper le souffle. Mon coeur a résisté en apnée.
Le seul hic : une histoire d’amour entre le shérif et la gent du FBI qui frôle de pleins pieds la nunucherie niveau 12 ans. À peine qu’ils se frôlent qu’ils rentrent en transes. Las ! C’est au moment du baiser que le téléphone sonne donc ils ne « consomment » jamais.
À suivre. D’autant qu’ils ont laissé partir l’assassin qui ne tue pas que des enfants.
Sang froid, c’est pour le tueur en série, surtout pas pour Maggie et Nick…
La Martine qui va attaquer un autre polar… What else !
Alex Kava
Harlequin, Best-sellers, 2011 (2000), 499 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Une réflexion sur “Sang froid

  1. Doud 17 février 2013 / 9 h 03 min

    En même temps, avec la collection « Harlequin », tu pouvais pas t’attendre à ce qu’il la prenne sauvagement dans un parking dès la troisième page.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s