Les Cahiers d’un tueur

Un tueur à gages à la retraite forcée devient tueur pour la « petite justice ».
C’est un homme sans aucun sentiment qui tue, en apparence, pour rien. Ses sentiments se réveillent à la vue d’un enfant de 8 ans qui vient pêcher au bord du canal avec son grand-père. Thomas et Thomas vont s’apprivoiser.
Au fil du remplissage de 3 cahiers « petit format, grands carreaux », nous découvrons leur histoire.
« Fort d’une écriture limpide et percutante, ce roman nous immerge dans l’univers d’un criminel perturbé et pourtant attachant, un calculateur froid et raisonné qui ne se contente pas de tuer pour de l’argent.
Partagé entre empathie et répulsion, le lecteur partira à la découverte d’un personnage qui ne le laissera pas indifférent. »
Aucune répulsion. J’ai senti dès le début que les meurtres n’étaient qu’une partie du décor (d’autant qu’ils sont tous bien faits, bien propres, rapides et soignés.). Tout est dans cette histoire d’amitié entre un enfant et un adulte qui a souffert.
Un joli livre d’amour paternel, sans le savoir, un peu déroutant au début, mais très attachant et original.
La Martine insolite.
GRUHN Gérald
TDO, 2012, 306 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s