Dora Bruder

De livre en livre, Modiano continue son travail d’archéologue, mêlant sa propre biographie à une tentative de compréhension de l’innommable.
Dans un vieux journal datant du 31 décembre 1941, le narrateur tombe sur un avis de recherche d’une jeune fille, Dora Bruder. Ses recherches lui permettront de cerner une partie de la mystérieuse Dora. Emprisonnée à Drancy, elle sera envoyée à Auschwitz. Elle n’en reviendra pas.
La dernière page:
« J’ignorerai toujours à quoi elle passait ses journées, où elle se cachait, en compagnie de qui elle se trouvait (…) C’est là son secret. Un pauvre et précieux secret que les bourreaux, les ordonnances, les autorités dites d’occupation, le Dépôt, les casernes, les camps, l’Histoire, le temps – tout ce qui vous souille et vous détruit – n’auront pas pu lui voler. »

Minimaliste et magistral.

Amitiés muettes,

Guy.

Patrick Modiano – folio – 145 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s