La fête au Bouc

Le Prix Nobel de littérature 2010 raconte dans ce livre somptueux la fin de la dictature de Rafael Trujillo à Saint-Domingue en 1961.
Urania Cabral, avocate à New York, débarque à San Domingo après 35 ans d’absence. Elle vient demander des comptes à son père mourant. Celui-ci fut ministre du temps du dictateur.
Les chapitres alternent les retours en arrière et les découvertes de la jeune femme.
Le personnage du tyran est vécu de l’intérieur, avec ses manipulations, ses crimes, sa folie dominatrice et son absence totale de scrupules.
Parallèlement, on assiste à la conjuration qui mènera à l’assassinat de Trujillo. Les coupables seront torturés et exécutés. Mais le pays connaîtra le renouveau grâce à leur héroïsme.
Les événements actuels à Damas démontrent que la tyrannie reste d’une brûlante actualité.
D’un point de vue strictement littéraire, les talents de conteur de Vargas Llosa collent à la vérité des personnages.
Une de mes meilleures lectures de l’année.
Amitiés vive la vie en démocratie,
Guy
Mario Vargas Llosa – Folio – 581 p.

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s