Le papyrus de César

Pourquoi ne trouve-t-on aucune trace du village d’Astérix dans « la guerre des Gaules » ?

Excellente question à laquelle Ferri et Conrad répondent ici par l’évidence : l’affaire a été étouffée et les Romains ce sont efforcés d’écarter des mémoires de l’empereur, toutes références à cet épisode peu glorieux. Très bon cru. Autant, dans « Astérix chez les Pictes », seul l’univers graphique semblait fidèle à ce qu’avait pu être Astérix à ses débuts ; autant ici, la formule de la potion magique semble avoir été retrouvée. L’allusion à Wikileaks est claire, pour le plus grand bonheur des adultes. Le tout est désopilant à souhait avec, bien entendu, sangliers, bagarres et banquet final.

Tout semble donc rentré dans l’ordre dans le village gaulois et les nouveaux auteurs, pour peu qu’ils réussissent à suivre l’excellente voie prise dans leur dernier album, nous promettent un avenir radieux. On entend toutefois sur le Net quelques grognements : on soupçonne les auteurs de racisme.

Baba, je ne savais pas qu’il avait un nom, est la vigie noire du bateau pirate. Il fait partie intégrante des aventures d’Asterix depuis très longtemps, la destruction du bateau pirate étant un grand classique des aventures du petit gaulois.

Baba ne prononce pas les R quand il parle. Il est vrai que les histoires d’Africains qui parlent sans prononcer les R, qui ont eu un succès pendant un certain temps (souvenez vous des sketches de Michel Leeb), sans que personne ne pense à y voir une dimension raciste, ne font plus rire grand monde aujourd’hui. Que faire alors puisque Baba a toujours parlé comme ça ? Si Baba se mettait à prononcer les R, serait il toujours Baba ? On crierait à l’hérésie. Je suggère aux auteurs une solution simple : ne plus mettre de mots en R dans la bouche de Baba.

Toujours concernant la vigie, certains internautes ont été choqués (page 16, avant dernière vignette) que Baba se fasse une fois de plus accabler, contraint d’avouer qu’il ne sait pas lire. Je ne suis pour ma part aucunement surpris par le fait que des pirates en 50 av. J.-C. puissent ne pas savoir lire. Ce qui est plus surprenant, c’est que le capitaine du bateau pirate semble ignorer que Baba ne sait pas lire (il lui demande de lire un message). Depuis le temps qu’il le connaît… Bref, sans crier au racisme ni à l’humiliation de Baba, je dirais juste que cette vignette est mal fagotée et qu’il conviendrait de la retravailler.

Bref, l’univers graphique est bien là, l’esprit aussi. Maintenant, ce serait bien que les nouveaux auteurs, sans violer les dogmes originels, débarrassent les futurs albums des scories inhérentes à l’univers des débuts et qui ne sont plus vraiment utiles. Pour terminer, je pense que Ferri et Conrad seraient bien inspirés d’insérer un personnage principal de couleur dans une prochaine aventure du célèbre gaulois.

Ferri-Conrad
Ed Albert-René
2015
Edouard

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s