Charlotte

Dans le mensuel Lire du mois d’avril dernier, l’auteur raconte que la rédaction de ce livre lui a pris 10 ans. Il commence seulement à s’en remettre. On le croit volontiers, au vu du travail de recherche effectué.
Charlotte Salomon est née à Berlin en 1917 dans une famille de la bourgeoisie juive. Sa famille est marquée par de nombreux suicides. Sa tante, dont elle porte le prénom, s’est jetée dans la rivière par une glaciale nuit d’hiver. Sa mère se suicide quand Charlotte est âgée de 8 ans. Elle grandit dans l’ignorance de la cause de la mort de sa maman. Un  jour, elle se découvre un talent pour le dessin et la peinture. Mais l’Allemagne sombre dans la folie. Réfugiée en France, elle racontera sa vie et son amour perdus, grâce à sa peinture. Dénoncée, elle sera gazée à Auschwitz. Ses toiles, qu’elle avait confiées à son médecin, sont conservées à Amsterdam.

Un très beau livre, d’une pudeur extrême. Les phrases courtes scandent cette destinée tragique, comme un poème. La fin est glaciale.
Et le lecteur se pose la question: pourquoi??

Amitiés mélancoliques,

Guy

Charlotte – David Foenkinos

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.