Religion et obscurantisme en France

Bon, au début c’est simple, il y a eu les Lumières qui ont annoncé la Révolution française et qui dit lumière, dit obscurité. L’obscurité, c’est ce que croyait tout le monde à l’époque, la religion catholique.

– Mais dis-moi, grand-père, les juifs, les musulmans…

– Les juifs, ils n’étaient pas nombreux. Les musulmans, tout le monde les avait oubliés. Il y a bien eu « les lettres persanes »,  mais ça restait une croyance lointaine, un peu magique.  Au XIXe, pour que la république s’installe, il a fallu valoriser la révolution et rien de plus efficace que de noircir l’obscurité. C’est comme ça qu’on est arrivé à la séparation de l’Église et de l’État en 1905. Au XIXe, on a aussi retrouvé les musulmans dans les colonies. On parlait surtout d’ « indigènes » à l’époque et on se préoccupait pas trop de leurs croyances. Il fallait les civiliser de toute façon. Et puis, dans les années 30, il y a eu le nazisme.

– L’idéologie nazie, c’était bien une idéologie athée ?

– Oui, mais comme  c’était des ennemis, on a un peu noyé le poisson. Pétain était catholique et le pape a eu une position un peu ambigüe alors, en chargeant la face démoniaque du petit moustachu pour faire oublier l’idéologie, ça pouvait le faire. Après la guerre, beaucoup de Français ont tourné le dos à l’Église catholique en particulier sous l’influence du communisme.

– Une idéologie athée aussi le communisme ?

– Oui, les intellectuels français les aimaient bien, ils y voyaient du vrai bon athéisme. Marx était d’ailleurs un grand admirateur de la Révolution française et de la Commune de Paris. Alors, quand Staline et Mao ont commencé leurs massacres, ils étaient gênés, ils ont préféré se voiler la face. C’est en partie sous l’influence du communisme aussi que les colonies ont pris leur indépendance. C’est comme ça que beaucoup d’indigènes des peuples libérés sont arrivés en France avec leur religion. On les a appelé « les immigrés ».

– Et leur religion, elle était obscurantiste comme celle des catholiques ?

– Euh…la France avait surtout besoin de bras à l’époque, on reconstruisait le pays. Leur religion, on n’y pensait pas. Après la guerre, la France s’est beaucoup modernisée, est devenue dépendante du pétrole et par là même, de pays producteurs musulmans. Avec la guerre froide, les Occidentaux ont fait des alliances avec des groupes musulmans radicaux pour s’opposer aux communistes qui étaient devenus nos ennemis. Ce sont ces groupes radicaux qui sont venus endoctriner les arrière-petits-enfants de nos indigènes avec l’argent du pétrole. Certains sont aujourd’hui devenu des terroristes.

– Ah, et c’est la raison pour laquelle on ne sait plus très bien dire aujourd’hui en France ce qui est obscur et ce qui ne l’est pas. Comment combattre l’obscurantisme religieux quand on ne sait pas faire la distinction entre religion et obscurantisme ?

– Ça, mon petit, c’est à ta génération de trouver la réponse. Good luck !

Édouard

7 réflexions sur “Religion et obscurantisme en France

  1. Aschanti 20 août 2017 / 10 h 06 min

    Où l’on peut lire que le catholicisme est obscurantiste et l’Islam c’est… « Heu… ». (ça sent bien bon le politiquement correct chez vous dite donc!) Il est certain qu’en n’arrivant pas à nommer les choses, – alors même que l’on sort d’une énième tragédie- nos enfants ne risquent pas de faire de quelconque distinction… Leur dire de plus que c’est leur problème… Votre texte résume bien toute la pusillanimité, et la vacuité intellectuelle mortifère de ce qui semble être votre génération. Et s’en amuser est digne d’un Néron brûlant Rome pour le plaisir.

    J'aime

    • Doud 20 août 2017 / 11 h 17 min

      Ce que je voulais essayer d’expliquer, c’est pourquoi la société française est aujourd’hui désemparée devant le fondamentalisme musulman

      J'aime

  2. toubab 20 août 2017 / 10 h 18 min

    Pour un enfant l’explication sur l’obscurantisme est relativement honnête mais par contre la conclusion est bête : pourquoi ne pas ne pas dire à l’enfant qu’il devra lutter contre toute forme de déviance obscurantiste et que la religion ou l’idéologie ce n’est pas une affaire de masse mais bien un choix personnel qui ne doit en aucun cas se transformer en massacre

    J'aime

    • Doud 20 août 2017 / 11 h 13 min

      Effectivement et merci de l’avoir dit mais ce dont je voulais parler, c’est des contradictions de la culture française concernant le fait religieux.

      J'aime

  3. Francis Etienne Sicard Lundquist 20 août 2017 / 22 h 03 min

    I n’y a d’obscure que la vision. La vérité est lumière. Le reste est erreur.
    Rien ne justifie la foi. Seul l’homme choisit mais seul Dieu sauve l’homme. Or refuser son salut, c’est renier l’homme.

    J'aime

  4. Nadia 21 août 2017 / 20 h 24 min

    Où l’on peut constater que, dès que le sujet de la religion est abordé, les commentaires se font hargneux…
    Les gens pétris de certitudes m’effraient. Point de salut sans Dieu semble-t-il… Je préfère, en ce qui me concerne, le doute que peut insinuer le raisonnement de Pascal quand il fait son « pari ». Au moins, ça fait gamberger…
    Bref, pour en revenir au propos de départ, merci Edouard de nous faire douter et réfléchir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s