Yahvé, Dieu et Allah

J’aime bien écrire sur la religion. Il est vrai cependant que quand je parle de religions, je parle surtout des trois monothéismes. Bien entendu, loin de moi l’idée de minorer les autres religions mais, compte tenu de ma subjectivité culturelle, elles sont plus difficiles d’accès pour moi. Et puis, sur un blog dédié aux livres et à l’écriture, il est normal que je m’intéresse tout particulièrement à un livre dont l’effet en occident aura été pour le moins spectaculaire.
Mes articles qui évoquent la religion sont aussi les plus lus, les plus likés et les plus commentés. .
La première partie introductive regroupe des posts qui s’attachent au phénomène religieux pris dans sa globalité. J’ai ensuite décidé de classer les religions selon un ordre chronologique en fonction de leur apparition historique avec donc le judaïsme en premier, le christianisme en second et l’islam en troisième.
Comme vous le verrez si vous vous aventurez dans la lecture de ces textes, ils concernent bien souvent plus d’une religion et parfois même les trois. Dans ce cas, j’ai pris l’initiative de classer l’article dans la partie concernant la religion la plus ancienne. Par exemple « le chat du Rabbin » qui parle des communautés juives d’Afrique du Nord évoque souvent la communauté musulmane et, dans une moindre mesure, la communauté chrétienne. Comme la religion juive est la plus ancienne des trois, j’ai mis « le chat du rabbin » dans « judaïsme ». A l’intérieur de chaque partie, les articles apparaissent selon leur ordre chronologique de publication, du plus récent au plus ancien.
Les habitués du blog le savent, j’ai pris l’habitude depuis quelques années de visiter différentes villes occidentales à la recherche d’une identité culturelle européenne. Le phénomène religieux est une constante et on ne peut comprendre l’Europe qu’en étant convaincu de la relativité du phénomène religieux. Il n’y a pas de religion qui oppresse plus qu’une autre. La religion qui oppresse est toujours celle du pouvoir dominant et ce qui est vrai à Dublin ne l’est plus à Prague. À part à Séville, je n’ai pas trouvé beaucoup de traces de l’islam alors qu’elles auraient pu être présentes à Athènes et Budapest.
Ne nous leurrons pas, le sarrasin n’était pas considéré par les Occidentaux comme un grand copain et l’islamophobie est fixée dans l’ADN des Européens, même si cela ne se manifeste pas forcément. Heureusement, aujourd’hui, tout le monde sait qu’à plus ou moins brève échéance, il ne sera plus impossible de modifier un génome.
C’est notre challenge à tous de construire aujourd’hui une France laïque dans une société  qui n’est plus celle de 1905, exclusivement chrétienne. Depuis les années 60, la France est postcoloniale. Les indigènes sont devenus des immigrés et les enfants de leurs enfants peinent parfois aujourd’hui à trouver leur place. À eux de le dire pacifiquement sans être fermés au dialogue. Ils seront écoutés et ils trouveront leur place.
Édouard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s