Meurtres au scalpel

Vous cherchez un bon policier? Ne lisez pas celui-ci.
Temperance Brennan, titulaire de plusieurs diplômes, parmi lesquels celui d’archéologue et d’anthropologue tombe sur un cadavre lors de fouilles sur un site de Caroline du Sud. La mort ne date que de quelques années, alors qu’elle a plutôt l’habitude d’ossements plus anciens. Très amie avec la coroner du coin, elle participera à l’élucidation de plusieurs crimes, surtout quand l’amie en question lui annoncera qu’elle est atteinte d’un lymphome non hodgkinien (cela ne s’invente pas). On apprend des tas de choses dans ce livre, entre autres l’existence de malacologistes (spécialistes des mollusques). On s’y ennuie également beaucoup, surtout lorsque Tempe doit louvoyer entre son ex-mari (qu’elle aime toujours) et son nouvel amant importé du Canada.
L’atmosphère me rappelle ces feuilletons américains, truffés d’humour à deux balles, avec applaudissements et rires enregistrés.
Amitiés nécrologiques,
Guy.
Kathy Reichs

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s