Petite philosophie du zombie

Vous en avez marre des vampires romantiques, marre des loups-garous musclés ? Le zombie est fait pour vous. Affreux, bête et méchant, il fera le plaisir des petits comme des grands.
Le zombie a le vent en poupe en ce moment et Maxime Coulombe s’interroge sur les raisons de cette popularité.
Il y a deux ans, je suis tombé sous le charme de « bienvenue à zombieland ». Ce monstre avait une identité qui, je ne sais pourquoi, m’intriguait. Ce livre a répondu à toutes mes attentes.
Né en Afrique de l’ouest, le personnage est étroitement lié à l’esclavage. Il va débarquer sur le Nouveau Monde à Haïti et prospérer à travers le vaudou.
Cependant, le zombie que tout le monde connaît aujourd’hui est très différent de celui des origines. Il doit beaucoup au cinéma gore et d’horreur qui lui donnera ses lettres de noblesse.
Première caractéristique du zombie. Il peut et doit être tué. Maxime Coulombe le rapproche ainsi de l’ « homme sacré » des sociétés grecques qui pouvait être tué sans que son assassin ait à craindre d’être poursuivi par la justice. C’est le principe du « dead or alive » du Far West. Si le zombie n’est pas vraiment un homme, il n’est pas non plus un animal : c’est un homme réduit à ses plus bas instincts. C’est un homme sans humanité et c’est cette caractéristique qui lui vaut la dénomination de « mort-vivant » au moins autant que sa démarche et son teint de déterré. Cependant, quand il est assailli par la fatigue et par les soucis, quand, englouti par la société de consommation, il se voit prive de tout libre arbitre, l’homme moderne n’est il pas un peu zombie ? En nous faisant voir le bas de l’échelle humaine, le film de zombie nous rassurerait donc sur notre propre condition.
Quelle est la frontière entre l’homo sapiens fatigué et le mort vivant ? On en vient alors à la troisième caractéristique du film de zombie : l’environnement post-apocalyptique. La fin du monde est ici en fait une fin de l’ « humain » en tant qu’être sensible capable d’empathie et de discernement. Si les films de zombies restent évasifs sur les causes de l’apparition des zombies, c’est parce que le déclin de l’humanité lui est indissociable.
Et puis , il y a cette fin du monde qui nous est sans cesse rabâchée : la destruction de la planète, l’emballement de l’économie mondialisée … Culpabilisé à outrance, l’inconscient de l’homme moderne ne rêverait-il pas d’être spectateur d’un cataclysme imminent dont il se sent responsable, de par le seul fait d’exister ?
Maxime Coulombe
2012
PUF

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s