Le mystère des migrants Facebook

Il y a un mois, je disais avoir perdu 77 amis FB depuis juin. Toutefois depuis 10 jours, j’ai refait le plein si bien que ce soir, je dépasse le nombre d’amis de juin 2016. Bien entendu, je dis ça pour les nouveaux qui liront ce poste, ils sont bien mieux que ceux qui sont partis 😊…à moins que ce ne soient les mêmes. Pour tout dire, si j’ai constaté que mon nombre d’amis diminuait, je n’ai pas pu savoir qui partait. En tout cas, ce n’était visiblement pas des familiers qui semblent toujours fidèles au poste.
Ça me plaît bien d’imaginer un complot de 80 amis Facebook qui, après s’être étiolés pendant 6 mois, décident de revenir groupés tout à coup. C’est malheureusement peu probable et je constate sur mon fil d’actualité que je ne suis pas le seul à être concerné par cette invasion amicale qui, je ne le cache pas, est plaisante au milieu de l’hiver d’autant plus que la plupart de ces amis semblent avoir des profils vraiment intéressants. Bon, sur le lot, il y a encore quelques blondes aux gros seins qui, saison oblige, sont beaucoup moins dénudées qu’au mois d’août ; quelques profils purement commerciaux et deux ou trois FN/UPR, mais globalement, ce sont des gens qui tournent autour de la littérature.
Je n’avais pas d’explication pour les départs espacés dans le temps, mais ça ne me semblait pas vraiment mystérieux : il y en a certainement eu qui n’aimaient pas mes posts, d’autres qui se sont fait pirater leur compte ou ont décidé de quitter FB pour une raison X ou Y et sans doute un certain nombre qui ont atteint le plafond des 5000 amis et qui décident de faire du tri. Par contre, l’arrivée massive de nouveaux amis est moins facile à expliquer. L’année dernière, j’avais pensé que c’était lié à l’activité sur mon blog, mais maintenant que je suis relié à Google analytic, j’observe qu’il n’y a pas d’activité anormale. La seule explication rationnelle est qu’on est en hiver et que les gens ont plus envie de créer du lien qu’en d’autres périodes de l’année.
En fait, j’ai une autre idée, mais elle est un peu floue. Je me demande si tous ces amis existent vraiment, s’il y a bien derrière ces photos de vrais individus en chair et en os qui leur ressemblent. Ce n’est pas simple de créer des vrais faux profils, mais ce n’est pas impossible avec un algorithme qui va créer un profil qui me plaira à partir de mes propres centres d’intérêt. C’est peut-être du fantasme, mais il serait possible d’imaginer que FB diffuse des faux profils uniquement pour me faire plaisir, pour me fidéliser, à l’heure où d’autres réseaux sociaux apparaissent et où certains désertent FB pour VK.
En attendant, je continue à accepter les profils qui me plaisent sans savoir s’il y a vraiment des gens derrière. Avec le temps, il y a tout de même quelques amis Facebook qui prennent une forme un peu humaine comme Necro Mongers, Christophe Adan, Véronique Morin, Hélène Vivi, Laurent Daniel, Franck Chanloup, Loredana Kahn… et je serais vraiment très surpris si on me prouvait qu’ils n’ont en fait aucune existence réelle.
Après mûre réflexion, je me demande si c’est vraiment important de savoir si je peux les toucher en vrai du moment qu’ils me font rire, pleurer, réfléchir ou m’énervent. La seule chose qu’on leur demande est de s’exprimer et sur FB, je préfère un robot qui s’exprime à un humain qui ne dit rien.
Édouard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s