Edition et chatterton

Je viens d’en parler, je suis allé poster vendredi dernier mon manuscrit afin de pouvoir bénéficier d’une protection juridique minimum grâce au cachet de la poste. Dans « j’ose éditer mon livre » de Lorenzo Soccavo que je suis en train d’éplucher (le livre, pas l’auteur), ils disent de ne pas oublier de mettre du scotch sur le rabat de l’enveloppe: ce que je n’ai pas manqué de faire. En allant fiévreusement chercher mon recommandé hier soir, j’ai trouvé mon enveloppe à moitié déchirée sur l’un des côtés. Que c’est il passé exactement ? Quels événements dramatiques ont bien pu aboutir à ce résultat ? Sans doute l’œuvre d’un facteur maladroit et violent ? Le fils improbable de Jacques l’éventreur et de Pierre Richard. On peut tout imaginer…peut-être une idée pour un prochain roman.
Donc, premier enseignement de mes aventures éditoriales : en envoyant un manuscrit par la poste, ne pas oublier de scotcher aussi les côtés de l’enveloppe. Je progresse…

Edouard

Rejoignez Azimut sur Facebook en cliquant ici et soyez prévenu de toute nouvelle publication.  

2 réflexions sur “Edition et chatterton

  1. "Le volatile s'est évaporé"...je répète..."le volatile s'est évaporé" 22 septembre 2010 / 11 h 44 min

    Dieu que tu es naïf! Les premiers pas dans l’édition et tu te casses déjà la gueule… Quand on veut protéger un document, on ne commence pas par alerter tous les Paul-Lou Sulitzer postés à l’autre bout du net, rapaces prêts à fondre sur leur proie de plume (le « petit oiseau ») et de papier, qui n’ont plus qu’à actionner leurs réseaux de journalistes, politiques et directeurs de poste véreux pour procéder à de menus indélicatesses dans la sacoche du postier attardé au café du coin. A cette heure, ton manuscrit est déjà dupliqué, déposé au nom de PLS ou confrère et va connaître dans quelques mois la diffusion à 300 000 exemplaires dont tu n’avais jamais osé rêver.

    Quant au fils improbable de Pierre Richard, son compère est Gérard Le Ventru et non Jack l’Eventreur.

    J'aime

  2. "l'oiseau est tombé du nid" -rectificatif 22 septembre 2010 / 11 h 52 min

    Monsieur l’auteur, est-il en votre pouvoir de rectifier le titre de mon commentaire précédent? Son titre ne pouvait en effet être autre que:
     » le volatile s’est évaporé »…je répète… « le volatile s’est évaporé ».

    Bien cordialement.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s